AMORI ET DOLORI SACRUM


“J’ai été ensorcelé parl le chant des sirènes” – Nereides


L’île de Capri est pour l’Artiste ‘l’île de l’exil’ où il trouve sa dimension la plus intime et la plus mystique.

Le suggestions surréalistes du crépuscule argenté sur la mer et la volupté mystique de la nuit réveillent dans l’Artiste les deux faces de sa propre identité, la plus assoupie. 

Un visage lumineux aux prises avec un trait le plus tourmenté et mystérieux qui se mélangent  dans l’alternance éternelle du jour et de la nuit.

Une liaison profonde entre Nereides et Capri où y se trouvent les racines d’un libertinage esthétique qui inspire l’âme du Couturier si rêveuse, libre et rebelle.

Nereides a succombé à les atmosphères raréfiées et séduisantes d’un endroit plein de mystère et de secrets où il s’est consumé d’amour e des douleurs sacrées.

Firma-PNG300