L’histoire d’une “Sirène Métropolitaine”…


Nereides est toujours inspiré par la richesse des costumes des siècles passés qu’il observe avec nostalgie et admiration. 

Il est attiré par l’opulence de la broderie ancienne , de la haute qualité des tissus et de la rareté d’un monde perdu. 

Mais il est au fond de la mer qu’il trouve la véritable source d’inspiration pour ses créations.

Dans les profondeurs de l’abîme , ils sont des créatures qui animent ses croquis vivants, les néréides, les sirènes des mers, les enchanteresses de l’âme humaine. 

Les vêtements sont sinueux comme les vagues et sont couverts de fleurs , de perles et de pierres précieuses. 

Les silhouettes sont décorées par des éléments naturels qui réalisent des transparences impalpables, très féminins et légers. 

Le mysticisme mythologique de l’Isle de Capri, l’Isle des néréides, cela se mélange avec la sophistication décadente de la séculaire Ville Lumière. 

Dans ses créations Nereides interprète la magie d’un monde onirique tant que l’opulence de la noblesse et de la pompe aristocratique du Siècle des Lumières en passant par la nostalgie du début des années 1900 jusqu’à la folie et la ‘joie de vivre’ de la Belle Époque parisienne en créant ainsi la silhouette d’une “Sirène Métropolitaine”.

Nereideshautecouture